Législatives: les Insoumis font le pari de la «confluence» à Madrid

Par

Le vent des « indignés » souffle sur la circonscription des Français d’Espagne et du Portugal. Une plate-forme citoyenne se présente aux législatives, sur le modèle de celles qui ont remporté les grandes villes d’Espagne en 2015. La France insoumise et EELV ont choisi de soutenir la démarche.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Une expérience inédite se déroule dans la cinquième circonscription des Français établis hors de France (Espagne, Portugal, Andorre, îles Canaries, Monaco) : une plate-forme citoyenne est en lice, soutenue tout à la fois par la France insoumise, EELV, le parti communiste et Nouvelle Donne. Baptisé « Agissons ensemble », ce rassemblement, en construction depuis fin 2016, a pris pour modèle un précédent bien connu en Espagne : la plate-forme citoyenne Ahora Madrid (Maintenant Madrid) qui a permis, en mai 2015, la victoire de l’ex-juge anti-franquiste Manuela Carmena à la tête de la capitale, au nez des partis traditionnels.

Au-delà de Madrid, des dizaines de mairies en Espagne ont été remportées, à l’époque, par des mouvements citoyens, qui avaient construit, pour dépasser la forme des partis, des « confluences ». Ces collectifs brassaient des adhérents de partis et des membres de la société civile, des syndicalistes et des nouveaux venus à la politique, sur un pied d’égalité. Dans l’Espagne en crise, cela a fonctionné, pour deux raisons au moins : le recours à des discours très pragmatiques et un leadership fort.