Commando de la fac de droit de Montpellier : du sursis pour l’ex-doyen, prison ferme pour les autres

Par

Les sept personnes jugées à Montpellier pour l’attaque de la fac de droit en 2018 ont été condamnées. Six, dont un professeur, écopent de prison ferme. Seul l’ex-doyen, Philippe Pétel, est condamné à dix-huit mois avec sursis.  « C’est insuffisant », dénonce un syndicat étudiant.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Tous coupables. Les sept personnes, jugées pour leur participation au commando d’extrême droite qui avait violemment délogé des étudiants grévistes en 2018 à l'université de Montpellier, ont été condamnées. Le jugement a été rendu vendredi 2 juillet 2021 par le tribunal correctionnel. Le procès s’était tenu en mai dernier.