Municipales: un médecin suspendu pour des procurations douteuses

Par

Le Conseil d’État vient de confirmer la sanction prononcée par l’ordre des médecins à l’encontre d’un praticien qui avait établi, lors des municipales de 2014, des certificats médicaux à la demande de son épouse, Jacqueline Irles, maire de Villeneuve-de-la-Raho (Pyrénées-Orientales) et ex-députée UMP.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

C’est une sanction légère, mais dont le motif s’avère peu ordinaire. Le Conseil d’État a confirmé, le 14 octobre, la suspension de 15 jours infligée par l’ordre national des médecins à un rhumatologue des Pyrénées-Orientales, pour avoir établi des certificats médicaux dans des conditions douteuses lors des élections municipales de 2014, selon des informations de Mediapart.