« C’est un peu comme dans les pays en développement : c’est souvent celui qui crie le plus fort contre la corruption qui est le plus corrompu. » Cette comparaison, faite par un haut dirigeant socialiste, résume la situation paradoxale que connaît aujourd’hui le PS du Pas-de-Calais, l'une des trois plus importantes fédérations de France : un renouvellement du personnel politique sans renouveau.