Le policier reconnaît un tir de LBD raté blessant un lycéen, le parquet le blanchit

Par

Lycéen de 17 ans, Achraf a reçu un tir de LBD dans la mâchoire le 4 décembre 2018, à Marseille. Identifié, le policier auteur du tir reconnaît l’avoir blessé accidentellement. Le parquet de Marseille a néanmoins classé sans suite. L’IGPN fait état de policiers exposés à des jets permanents de projectiles, ce que les enregistrements de vidéosurveillance démentent formellement.   

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

«J’ai touché ce jeune involontairement et j’en suis vraiment désolé. » Cet aveu est celui de Laurent A., policier de la brigade anti-criminalité (BAC) et auteur du tir de lanceur de balles de défense (LBD) qui a fracturé la mâchoire d’Achraf lors des mouvements lycéens de décembre 2018. Lorsqu’il a été touché, le jeune homme explique « avoir craché du sang et des dents, car [il] ne voulai[t] pas les avaler » : « Je me suis relevé en allant vers les policiers en les suppliant d’arrêter, ils m’ont dit de dégager ».