Violences sexuelles: au Sénat, les hommes ne se sentent pas tellement concernés

Par

À l’initiative du groupe écologiste, le Sénat a débattu sur le thème « Violences sexuelles : aider les victimes à parler ». Un thème sur lequel les femmes sont les plus nombreuses, voire les seules, à prendre la parole.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Jeudi, au Sénat, un débat sur les violences sexuelles a réuni sept hommes, contre plus de vingt femmes. À la tribune, que des femmes. Les journalistes présentes ? Essentiellement issues de la presse féminine. Et ce, alors même que les agresseurs sont en majorité des hommes. « Notre société continue de méconnaître la réalité des violences sexuelles, leur fréquence, la gravité de leur impact », a souligné à la tribune Esther Benbassa, la sénatrice Europe Écologie-Les Verts du Val-de-Marne à l’initiative de ce débat.