Une enquête de la chambre régionale des comptes ulcère François Rebsamen

Par

Maire de Dijon jusqu’en avril 2014, l’actuel ministre du travail François Rebsamen n’apprécie pas du tout le contrôle approfondi qui est en cours sur les finances de sa ville. Des irrégularités auraient été décelées. Certains magistrats financiers craignent un étouffement du dossier.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Un contrôle poussé de la gestion et des finances de la ville de Dijon, de son centre communal d’action sociale (CCAS) et de la communauté urbaine du Grand Dijon, est discrètement effectué depuis plus d’un an par des magistrats de la chambre régionale des comptes (CRC) de Bourgogne/Franche-Comté. Cette enquête crée actuellement de fortes tensions et des interférences politiques assez curieuses, selon des informations obtenues par Mediapart.