Corse: le FLNC du 22 octobre annonce sa démilitarisation

L’organisation veut permettre à la nouvelle assemblée de Corse, dirigée par les nationalistes, de « gérer sereinement cette mandature ».

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

L’organisation FLNC du 22 octobre a annoncé, dans la nuit du lundi 2 au mardi 3 mai, son engagement dans « un processus de démilitarisation » pour permettre à la nouvelle assemblée de Corse, dirigée par les nationalistes, de « gérer sereinement cette mandature ». « La cessation des actions militaires ne signifie pas un dépôt des armes », a toutefois précisé le groupe, qui revendique 250 attentats.