La douane décapite son service national d’enquêtes

Par

Le patron de la Direction nationale du renseignement et des enquêtes douanières a quitté son poste vendredi 28 avril, après l’annonce d’un « changement de l’équipe dirigeante » justifié par de « graves événements ». Enquêtes judiciaires sur plusieurs équipes, perquisition du siège et « dysfonctionnements » dans la « gestion des projets sensibles » : cinq cadres sont limogés.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La Direction nationale du renseignement et des enquêtes douanières (DNRED) n’a plus de chef. Et c’est une vacance qui pourrait durer plus d’un mois, voire deux. Vendredi 28 avril au soir, son directeur, Jean-Paul Garcia, a quitté le service, sans le moindre passage de relais. Rodolphe Gintz, le nouveau patron des douanes, avait annoncé une semaine plus tôt un « changement de l’équipe dirigeante » devant les personnels de la DNRED, alors que deux cadres du service avaient été placés en garde à vue le matin même dans une enquête sur la saisie de 43 tonnes de café contrefait en 2015.