Le PS en Seine-Maritime (1): un baron de Fabius sacré roi du cumul et des indemnités

Président de département, vice-président d’agglomération, maire adjoint, attaché parlementaire, chargé de mission de la fédération PS, président de l’office HLM, administrateur d’une société d’autoroutes… Le principal lieutenant du ministre des affaires étrangères dans son département, Didier Marie, a cumulé durant des années 12 000 euros mensuels et un emploi du temps impossible. Premier volet de notre enquête.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Servir Laurent Fabius, le ministre des affaires étrangères, peut rapporter gros. Pas forcément sous les dorures du Quai d’Orsay mais dans son fief de Seine-Maritime, l’une des fédérations socialistes les plus riches de France. Là-bas, son lieutenant Didier Marie, président du département de 2004 à 2014, chargé de tenir le bastion historique de son mentor, a réussi l’exploit d’encaisser pendant des années un total de 12 000 euros de revenus mensuels liés à son « travail » politique, via différents canaux souterrains de la « fabiusie » que Mediapart a remontés. À côté de Didier Marie, les autres professionnels de la politique sont des amateurs.