Parcoursup discrimine-t-il les lycéens de banlieue?

Des enseignants en zones d'éducation prioritaire dénoncent le fait que leurs élèves obtiennent moins souvent leur vœux que la moyenne pour s’inscrire dans l’enseignement supérieur avec le nouveau système Parcoursup. Le ministère réfute toute discrimination.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

« Discriminés. » Le mot s’est imposé dans la bouche de nombreux lycéens mais aussi d’enseignants de banlieue, qui attendent, dix jours après la divulgation des premiers résultats de la plate-forme Parcoursup, mise en place pour gérer les inscriptions dans l’enseignement supérieur, rapporte Le Monde.