Pierre Botton de retour en prison

Par

L’ancien gendre de Michel Noir vient d’être condamné à cinq ans de prison ferme, pour abus de confiance et blanchiment notamment. Déjà condamné et détenu dans les années 1990, il a été incarcéré à la Santé.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Pierre Botton est un paradoxe vivant, même aux yeux de ses juges. Dans les années 1990, alors gendre du député et maire (RPR) de Lyon et ancien ministre Michel Noir, cet homme d’affaires un brin mégalomane tombe pour une série d’importantes malversations financières, entraînant son beau-père, qui avait bénéficié de ses largesses, dans sa chute. La société d’agencement de pharmacies de Pierre Botton était saignée sans vergogne, pour lui assurer un train de vie délirant. L’homme d’affaires est finalement condamné en 1996 à cinq ans de prison dont 18 mois avec sursis et deux millions de francs d’amende par la cour d’appel de Lyon (pour banqueroute, abus de biens sociaux, abus de confiance, faux en écritures, usage et recel). Au total, il effectue une détention de 602 jours.