En Vendée, Philippe de Villiers aura son «collège novateur» avec pensionnat

Par

C'est le dernier cadeau de Xavier Darcos avant de quitter la rue de Grenelle. Alors que les établissements innovants existants peinent à obtenir des moyens, Philippe de Villiers a obtenu le feu vert du ministre de l'éducation pour créer un «collège novateur de référence nationale» dans son département, en Vendée. Au programme : un pensionnat pour «former l'honnête homme du XXIe siècle» en mettant l'accent sur les humanités et l'engagement social des élèves.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Ce fut un des derniers cadeaux de Xavier Darcos avant son départ du ministère de l'éducation nationale. En mai 2009, il donnait le feu vert à Philippe de Villiers, président du conseil général de Vendée, pour la création d’un «collège novateur de référence nationale» en Vendée, à Saint-Hilaire-de-Loulay d’ici 2012. Son successeur Luc Chatel soutiendra-t-il lui aussi avec «enthousiasme et détermination» ce collège-pensionnat traditionnel ? «Pas de changement de cap pour l'instant», indique Jean-Claude Rouanet, inspecteur académique dans la Sarthe, en charge de l'«étude exploratoire». Négocié par Philippe de Villiers depuis février 2008, le projet vise large : «Il s’agit de forger un modèle qui pourra être reproduit à l’échelle nationale», précise le dossier de presse.