Un mois après le lancement de sa campagne place de la Bataille-de-Stalingrad à Paris, l'ancien candidat du Front de gauche de 2012 s'installe dans son nouveau costume de candidat de « la France insoumise » de 2017, ce « parti sans mur » auquel il croit désormais. Jean-Luc Mélenchon n'a plus à composer avec les contraintes de cartel, et s'est lancé à l'assaut de l'Élysée en assumant d'être « hors parti ». Dans un entretien à Mediapart, il réagit aux actualités européennes et sociale récentes, et affirme l'importance, aux côtés de l'écologie, de la nation et du souverainisme populaire dans sa réflexion programmatique.