Pour la mairie de Paris, l’expulsion des migrants du collège du XIXe arrondissement « n’est pas une option »

Par

Dans une conférence de presse ce lundi 3 août, le premier adjoint à la maire de Paris, Bruno Julliard, a assuré vouloir « trouver des places d’hébergement d’urgence rapidement » pour les migrants occupant l'annexe d'un collège dans le XIXe arrondissement.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La mairie de Paris refuse de s’engager dans un bras de fer avec la centaine de migrants et leurs soutiens qui occupent depuis vendredi 31 juillet l’annexe désaffectée d’un collège dans le XIXe arrondissement. « Nous comptons appliquer dans ce cas exactement la même politique que depuis le mois de juin, explique lundi 3 août Bruno Julliard, premier adjoint (PS) à la maire de Paris, Anne Hidalgo. Dès que nous aurons une liste des occupants du lieu, un document qui mentionne les dates de naissance et les statuts des personnes, nous transmettrons à l’État et nous nous chargerons de trouver des places d’hébergement d’urgence. Le plus rapidement possible. »