Réforme territoriale: le gouvernement désigne les capitales régionales

Par

Dernier round pour une nouvelle carte des Régions dont l'objectif est de simplifier l'organisation territoriale. Mais certains élus continuent de protester contre la réforme voulue par François Hollande. Notamment dans le Nord et en Alsace.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le dernier conseil des ministres a entériné, vendredi 31 juillet, la nouvelle organisation territoriale. Et surtout désigné les treize capitales régionales. Outre Lille, Rouen et Dijon sur lesquelles demeurait une petite incertitude, Lyon, Toulouse et Bordeaux ont été confirmées capitales des nouvelles Régions nées du redécoupage territorial. Le choix de Strasbourg avait déjà été fixé par la loi. Quant aux six autres Régions, qui n’ont pas été modifiées lors du passage de 22 à 13 Régions en métropole, elles conservent leurs chefs-lieux historiques.