Jean-Marie Le Pen accorde un entretien au journal des néonazis grecs

Par et

En plein conflit avec le FN, Jean-Marie Le Pen a accordé cet été un entretien au journal d'Aube dorée, la formation néonazie grecque dont l'état-major est actuellement jugé pour appartenance à « une organisation criminelle ». Il y dresse un parallèle entre les poursuites judiciaires du parti et les « injustices » qu'il aurait « subies ».

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

C’est une interview qui est passée inaperçue, au milieu de l’été. Au point que le cabinet de Jean-Marie Le Pen lui-même n’en a pas été informé. Le fondateur du Front national a accordé un grand entretien au journal d’Aube dorée, le parti néonazi grec. L'interview, présentée comme « exclusive », a été simultanément publiée dans deux journaux liés à Aube dorée : le 25 juillet dans Empros (« En Avant »), qui appartient à Dimitris Vlachopoulos, comptable du parti et de son président, puis cinq jours plus tard dans Chryssi Avghi (« Aube dorée »), le journal officiel de l'organisation. On la retrouve également sur le site du parti.