Hervé Le Treut: «Réduire la question à un chiffrage, c’est une forme de cécité»

Par

Pour le climatologue Hervé Le Treut, la Convention citoyenne, est un exercice « très difficile mais très intéressant ». Mais la question posée – comment réduire de 40 % les émissions de gaz à effet de serre d’ici 2030 ? – lui paraît peu susceptible de faire émerger « des solutions systémiques ».

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Ancien membre du Giec, membre de l’Académie des sciences, le climatologue Hervé Le Treut a passé les dernières années à réfléchir aux enjeux du changement climatique sur un territoire donné : l’Aquitaine – puis la Nouvelle-Aquitaine après la fusion des régions. En sont ressortis deux grands rapports, en 2013 puis 2018, dans lesquels Hervé Le Treut et une vingtaine de chercheurs ont compilé les connaissances de plusieurs centaines de contributeurs, une sorte de Giec à l’échelle locale.