Une nouvelle fronde se lève contre Google à l’université

Par Aurélien Defer

Longtemps accueillis à bras ouverts dans les facs, les Gafam – Google en tête – font face en cette rentrée à une opposition inédite. Pressés par la Cnil, les établissements et le ministère de l’enseignement supérieur cherchent des solutions de remplacement.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

En plus du Covid et de ses problèmes structurels, l’université doit aussi gérer une crise numérique. Depuis la rentrée, la présence des géants américains de la « tech », toujours plus forte au sein des établissements, a déclenché de nouvelles mobilisations d’enseignants, ragaillardis par un récent avis de la Commission nationale de l’informatique et des libertés (Cnil), le « gendarme des données personnelles ».