Polices municipales, la tentation de la répression

Par

Le 20 janvier, un jeune homme de Woippy (Moselle) est morten tentant d'échapper à une patrouille de la police municipale. Jeudi 4février, des milliers de policiers municipaux ont manifesté en soulignant les «risques égaux» qu'ils partagentavec les policiers nationaux. Le tout indique combien les missions despolices municipales ont évolué, ces dernières années. Dans le plus grand désordre.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Brice Hortefeux, ministre de la police nationale, le dit carrément en ce début 2010: il faut «développer une collaboration opérationnelle renforcée avec les polices municipales». Nicolas Sarkozy, ministre de l'intérieur, indiquait déjà la voie en 2005: «C'est une stratégie globale qui a été mise en œuvre: les pouvoirs des polices municipales ont été précisés, des compétences leur ont été reconnues en matière de sécurité routière.» Et leur collègue Dominique de Villepin ne disait guère autre chose à l'époque, le 20 septembre 2004 à Woippy (Moselle).