La laïcité, une question qui embarrasse la gauche

Par

L'ensemble de la gauche a vivement dénoncé ces dernières semaines le débat sur l'islam, organisé par l'UMP et encouragé par Nicolas Sarkozy. Un unanimisme qui masque de réelles divergences et des tensions qui traversent tous les partis, pour qui la laïcité a été longtemps un référent identitaire.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

«Pseudo débat», «tentative pathétique d'un pouvoir discrédité», «faute politique et morale» pour le PS, «honteux», «dangereux», «nauséabond» pour les écologistes, le Front de gauche ou le NPA: à gauche, le débat sur l'islam (devenu peu à peu débat sur la laïcité), voulu par l'UMP, fait l'unanimité contre lui. Les formations politiques rivalisent même depuis des semaines dans la dénonciation d'une instrumentalisation politique et d'un danger de stigmatisation des musulmans.