Tariq Ramadan a acheté le silence d’une femme

Par

Mediapart et l'hebdomadaire belge Le Vif révèlent un accord confidentiel conclu en février 2015 entre Tariq Ramadan et une femme qui avait commencé à faire état sur Internet de leur « relation » et de son « emprise » psychologique. Moyennant le versement par l'islamologue de 27 000 euros, elle a retiré toutes ses publications, et accepté de taire ses accusations.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

C'est un document qui n'a pour l'instant pas été versé au dossier judiciaire, mais auquel Mediapart a eu accès. Tariq Ramadan a passé, en février 2015, un accord avec une quadragénaire belge qui avait commencé à faire certaines révélations publiques sur son comportement avec des femmes, selon les informations de Mediapart et de l'hebdomadaire belge Le Vif. Cet accord, entériné devant la justice belge, prévoit notamment la suppression de publications sur Internet et une clause de confidentialité, moyennant le versement par l'islamologue suisse d'une somme totale de 27 000 euros. Contactés, les avocats de Tariq Ramadan n'ont pas souhaité répondre à nos questions.