Tests ADN "ethniques" : Didier Sicard s'indigne d'un "Etat hors la loi"

Dessin de Damien Mac Donald.Les mots font mouche: «dérives», «détournement de la loi», «hypocrisie»... Didier Sicard, le président d'honneur du Comité consultatif national d'éthique et professeur émérite de médecine interne à l'université Paris-Descartes, réagit vivement aux récentes révélations de Mediapart sur l'utilisation depuis plusieurs mois, et dans le plus grand secret, d'un programme privé de tests ADN «ethniques» dans le cadre de certaines enquêtes judiciaires. Entretien.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Les mots font mouche: «dérives», «détournement de la loi», «hypocrisie»... Didier Sicard, le président d'honneur du Comité consultatif national d'éthique et professeur émérite de médecine interne à l'université Paris-Descartes, réagit vivement aux récentes révélations de Mediapart sur l'utilisation depuis plusieurs mois par la justice d'un programme de tests ADN «ethniques» dans le cadre de certaines enquêtes policières.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal