Un nouveau parti pour les quartiers populaires ?

Par

Des années de négociations, de disputes et de désillusions n’auront pas eu raison de leur détermination. Le week-end dernier, les militants associatifs du Forum social des quartiers populaires (FSQP) ont présenté le FCP (Force citoyenne populaire).

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Des années de négociations, de disputes et de désillusions n’auront pas eu raison de leur détermination. Le week-end dernier, à l’école La Fontaine de Nanterre (92), les militants associatifs du Forum social des quartiers populaires (FSQP) ont franchi une nouvelle étape en fondant leur propre parti : le FCP (Force citoyenne populaire). Un mouvement politique présenté comme « autonome, issu des quartiers et des immigrations » et destiné à « défendre les quartiers populaires et autres territoires délaissés tels que les zones rurales et les Dom-Tom », explique Zouina Meddour, issue du Mouvement de l'immigration et des banlieues (MIB).