Hénin-Beaumont, haut lieu de discriminations anti-maghrébines

Par

Alors que Hénin-Beaumont peut tomber aux mains du Front national dimanche 5 juillet, Mediapart revient sur un rapport rédigé en 2005 sur les discriminations raciales dans l'agglomération d'Hénin-Carvin avec un de ses auteurs. Plus touchés par le chômage et la précarisation, peu représentés politiquement dans les exécutifs municipaux, les immigrés marocains et algériens de la première et deuxième génération sont aujourd'hui méprisés. Soit par paralysie en raison de la montée du FN, soit par adhésion implicite aux stéréotypes véhiculés. Entretien audio avec le sociologue Renaud Epstein.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Si le Front national prenait Hénin-Beaumont (Pas-de-Calais), dimanche 5 juillet, les immigrés pourraient-ils être davantage discriminés qu'ils ne le sont aujourd'hui? Cette interrogation provocante semble pourtant légitime, à la lecture d'un rapport publié en 2005 dressant un état des lieux de l'intégration et des discriminations dans l'agglomération d'Hénin-Carvin.