Serge Dassault et ses cagnottes offshore sont devant le tribunal

Par

L'avionneur et sénateur (LR) est jugé à Paris pour blanchiment de fraude fiscale et omission de déclaration de patrimoine, au sujet des comptes cachés qui ont financé les achats de voix présumés à Corbeil-Essonnes. Il risque cinq ans de prison et son siège au Sénat.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

À 91 ans, Serge Dassault va enfin devoir répondre de ses actes. Sept ans après le début du scandale des achats de voix présumés à Corbeil-Essonnes, l’ancien maire a été cité à comparaître par le Parquet national financier (PNF), à partir de lundi, devant le tribunal correctionnel de Paris. Le prévenu Serge Dassault ne sera pas (encore) jugé dans l’affaire de corruption électorale, mais au sujet des discrètes cagnottes offshore qui lui ont permis de gagner, à coups de millions d’euros, le cœur des habitants de sa bonne ville de Corbeil.