Frégates de Taiwan: le juge Van Ruymbeke dénonce le secret-défense

Par

Mediapart révèle, en exclusivité, le contenu de l'ordonnance de non-lieu rendue, mercredi 1er octobre, par le juge Van Ruymbeke dans l'affaire des frégates de Taiwan. Le célèbre magistrat financier y explique notamment que l'opposition systématique du secret-défense, entre 2001 et 2006, par plusieurs gouvernements l'a empêché d'identifier les éventuels bénéficiaires de rétrocommissions versées en marge de ce faramineux contrat d'armement.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

L'affaire des frégates de Taiwan restera donc d'abord celle d'un formidable échec, celui de la justice, qui aura été incapable d'identifier les destinataires finaux des commissions pharaoniques (600 millions de dollars) versées à l'occasion de la vente par Thomson-CSF en 1991, pour 2,8 milliards de dollars, de six frégates Lafayette à Taiwan.