Sur le terrain, le FN n'est pas «le parti des ouvriers»

Par
Pas une semaine ne passe sans que Marine Le Pen dénonce les délocalisations ou la baisse du pouvoir d'achat. Dans les faits pourtant, le Front national ne soutient pas les ouvriers. Exemple en PACA.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

«Si nous n'étions pas là, qui lutterait contre les délocalisations, contre la désindustrialisation, la paupérisation généralisée de notre société?», interrogeait Jean-Marie Le Pen l'année dernière, s'imprégnant de la ligne «sociale» de sa fille pour son dernier discours du 1er mai.