6 mois de prison ferme pour avoir frappé une femme en pleine rue

Par
L'homme que l'on pouvait voir dans une vidéo en train de frapper une femme en pleine rue de Paris après l'avoir insultée, provoquant une vive émotion politique et médiatique, a été condamné jeudi à douze mois de prison dont six mois avec sursis, a-t-on appris auprès de l'avocate de la victime.
Cet article est en accès libre. Découvrez notre offre spéciale ! S'abonner

PARIS (Reuters) - L'homme que l'on pouvait voir dans une vidéo en train de frapper une femme en pleine rue de Paris après l'avoir insultée, provoquant une vive émotion politique et médiatique, a été condamné jeudi à douze mois de prison dont six mois avec sursis, a-t-on appris auprès de l'avocate de la victime.

Il a aussi été condamné par le tribunal correctionnel de Paris à verser 2.000 euros à la victime, Marie Laguerre, une étudiante de 22 ans, pour préjudice moral.

Il a l'obligation de suivre des soins psychologiques, de trouver du travail, de suivre un stage de responsabilisation et de prévention aux violences sexistes, et a pour interdiction de rentrer en contact avec la jeune femme, a précisé Me Noémie Saidi-Cottier.

Marie Laguerre avait publié sur Facebook la scène de l'agression, captée par une caméra de surveillance, déclenchant une vague de consternation sur les réseaux sociaux et ravivant le débat sur le harcèlement de rue et les violences sexistes et sexuelles à l'encontre des femmes.

"Nous sommes satisfaites. Cela nous semble être une peine équilibrée", a dit l'avocate à Reuters.

Prolongez la lecture de Mediapart Accès illimité au Journal contribution libre au Club Profitez de notre offre spéciale