Macron change les règles de nomination des recteurs pour placer une camarade de l’ENA

Par

Le conseil des ministres a adopté un texte permettant de bombarder une camarade de promotion de Macron à l’ENA à la tête de l’académie de Versailles.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Publiée dans le communiqué du conseil des ministres du mercredi matin 3 octobre, l’information est passée plutôt inaperçue. Sauf chez les universitaires. Les ministres de l’éducation et de l’enseignement supérieur ont, en effet, présenté un décret « portant modification des modalités de nomination des recteurs ». Le but annoncé : « diversifier le recrutement des recteurs ». Comment ? En permettant à davantage de non titulaires de doctorat (plus précisément à des « non titulaires d’habilitation à diriger des recherches ») d’occuper cet emploi prestigieux. Jusqu’à présent, seuls 6 recteurs sur 30 pouvaient être non universitaires, le décret double ce chiffre à 12.