Le pic épidémique semble approcher à l’hôpital

Par

Le nombre de nouvelles admissions en réanimation diminue, premier signal d’un ralentissement de l’épidémie. En Île-de-France et dans le Grand Est, les hospitaliers sont toujours en grande difficulté mais affirment avoir préservé leur éthique de soins.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Samedi 4 avril en France, 6 838 malades étaient en réanimation, du jamais vu « dans l’histoire médicale française », ainsi que l’a expliqué le directeur général de la santé, Jérôme Salomon. Mais il a aussi délivré avec prudence une autre information, la première franchement positive depuis plusieurs semaines : s’il y a eu samedi 502 nouveaux patients dans un état critique admis dans les services de réanimation en France, ce chiffre ne cesse de baisser, depuis plusieurs jours.