Soupçonné d’extorsion de fonds, le maire du Barcarès est en garde à vue

Par

Déjà condamné plusieurs fois, le maire (DVD) de la station balnéaire catalane, Alain Ferrand, ainsi que quatre membres de son équipe, sont en garde à vue depuis mardi 4 mai.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La justice a lancé ce qui ressemble à une opération « mains propres » dans la commune du Barcarès (Pyrénées-Orientales), une station balnéaire réputée de la région de Perpignan. Une perquisition a été effectuée à la mairie mardi 4 novembre, comme l’ont annoncé France 3 Occitanie et L’Indépendant. Dans la foulée, le maire (ex-UMP), Alain Ferrand, son premier adjoint chargé de l’urbanisme ainsi que trois autres personnes ont été placés en garde à vue, et s’y trouvent toujours ce mercredi 5 mai.