Coquerel (PG) : « Pas question de mourir avec le PS ! »

Par

Après les retraits de Jean-Luc Mélenchon et Martine Billard, Éric Coquerel est devenu secrétaire national chargé de « la coordination politique » du Parti de gauche (PG), au sein de sa « direction collégiale ». À la veille d'un conseil national du Front de gauche qui doit décider de son avenir, il dresse un état des lieux du rassemblement de l'autre gauche.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Ce samedi a lieu un conseil national déterminant pour l'avenir du Front de gauche, après les déceptions électorales du printemps. Divisés sur la marche à suivre, PCF et PG semblent emprunter des chemins différents. Le secrétaire national communiste Pierre Laurent plaidant, jusque devant les socialistes à La Rochelle, pour « l'écriture d'un chemin commun » avec les « frondeurs » et l'aile gauche du PS comme les écologistes d'EELV, tandis que Jean-Luc Mélenchon défend l'émergence d'un mouvement dépassant les partis et défendant le passage à une VIe République.