Jean-François Copé veut se payer Martin Hirsch

Par et
Le président du groupe UMP à l’Assemblée nationale avait été épinglé par le livre de l'ancien haut-commissaire sur les conflits d'intérêts. En réplique, des députés UMP ont défendu, vendredi 5 novembre, un amendement visant à supprimer la rémunération de Martin Hirsch, devenu président de l'Agence du service civique.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Chez Jean-François Copé, la vengeance est un plat qui se mijote dans les arrière-cuisines de l'Assemblée. Martin Hirsch, auteur d'un livre sur les conflits d'intérêts qui pointait fin septembre les activités parallèles d'avocat d'affaires du président du groupe UMP, en fait aujourd'hui l'expérience.