Sciences-Po: l'élection du directeur menacée d'invalidité

Par

Une semaine après l’élection d'Hervé Crès à la tête de Sciences-Po, que beaucoup considèrent comme un putsch, une fronde juridique se prépare pour la faire annuler.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Et maintenant la bataille juridique ! Après l’élection pour le moins controversée d’Hervé Crès à la tête de Sciences-Po – qui doit encore être validée par l’exécutif –, ses opposants comptent bien s’emparer des failles qui ont entaché la procédure pour contrer ce qu’ils considèrent comme un « putsch » du tandem Pébereau-Casanova (lire notre précédent article).