Sans consensus ni contrôle, le gouvernement prolonge l’état d’urgence sanitaire

Par

Les députés ont voté la prolongation de l’état d’urgence sanitaire jusqu’au 16 février 2021. Le Sénat et l’Assemblée nationale, dans un premier vote, y avaient pourtant intégré une clause de revoyure. Le gouvernement est passé en force.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Debout dans l’hémicycle, Olivier Véran s’adresse aux députés. Il raconte Corbeil-Essonnes, dont il revient tout juste, évoque son hôpital, qu’il a visité avec le premier ministre. Le ministre de la santé cite l’exemple de deux patients en réanimation, deux hommes respectivement âgés de 28 et 35 ans. Et puis, d’un coup, il s’emporte, fronce les sourcils, agite ses fiches, trébuche tellement il parle vite, élève la voix à des hauteurs qu’on ne lui connaissait pas : « C’est ça, la réalité, mesdames et messieurs les députés ! Si vous ne voulez pas l’entendre, sortez d’ici ! »