Lanceurs d’alerte: un député aiguillonne le gouvernement

Par et

Le député Yann Galut (PS) veut offrir une protection digne de ce nom aux lanceurs d’alerte. Il a présenté sa proposition de loi visant à créer une « Agence de l’alerte » indépendante.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Les lanceurs d’alerte français vont-ils enfin avoir droit à « leur » loi, qui définirait globalement leur statut et leur accorderait une protection digne de ce nom ? C’est ce que va tenter de défendre dans les prochaines semaines le député socialiste du Cher Yann Galut, qui a présenté ce jeudi 3 décembre une proposition de loi en ce sens. Élaboré au cours de plus d’un an d’échanges avec des lanceurs d’alerte, et rédigé avec l’ONG Transparency International, soutenu par d’autres associations anticorruption dont Anticor, le texte est ambitieux. Et s’il a peu de chances de déboucher sur un débat parlementaire avant la fin du quinquennat, certaines de ses propositions pourraient être reprises dans la loi « Sapin 2 ». Ce texte de lutte contre la corruption est porté par le ministre des finances Michel Sapin et par la garde des Sceaux Christiane Taubira. Dans les tuyaux gouvernementaux depuis de longs mois, il devrait être prêt pour le premier trimestre 2016.