Le policier marseillais mis en examen pour meurtre avait été écarté de la voie publique

Par

À Marseille, l’information judiciaire ouverte après la mort d’un jeune homme tué lors d'un échange de tirs par un policier hors service le 27 janvier 2018, s’oriente vers un tir effectué en légitime défense. Cet ancien policier avait été écarté de la voie publique, car jugé trop violent. Sa présence en boîte de nuit réveille également de vieux soupçons de travail dissimulé.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Mis en examen pour meurtre, le brigadier-chef Claude D., 50 ans, était hors service le 27 janvier 2018, lorsqu’il a tué au cours d’un échange de tirs Mohamed B. à l’entrée de la boîte de nuit « Au son des guitares », dans le 1er arrondissement de Marseille.