La famille corse qui murmure à l’oreille de Macron

Macron se rend en Corse ce vendredi. Sur l'île, un de ses amis et soutiens, Pierre Ferracci, PDG du groupe Alpha, a bâti deux grandes villas avec piscine jugées illégales. Il comparaîtra devant la cour d’appel de Bastia le 24 mai.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Vendredi 7 avril, Emmanuel Macron a prévu de se rendre en Corse. Après avoir un temps envisagé de commencer sa visite par Bonifacio, à l’extrême sud, fief de son plus fidèle soutien, le maire socialiste Jean-Charles Orsucci, il devrait finalement limiter son déplacement à la région bastiaise. Il n'aura donc pas droit à un survol en hélicoptère des falaises blanches et de la côte sauvage. Dommage, cela lui aurait permis d’apercevoir, au nord de la baie de Rondinara, l’une des constructions illégales les plus spectaculaires de Corse. 

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal