Au lycée Le Corbusier d'Aubervilliers : «On veut simplement se battre pour nos idées»

Par

À Aubervilliers, en Seine-Saint-Denis, les lycéens de l'établissement Le Corbusier font grève pour dénoncer le maintien de l’épreuve écrite de philosophie et celle du grand oral du baccalauréat. Contrairement à d'autres établissements, ils refusent de bloquer l'entrée et souhaitent convaincre par des arguments.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La douce lumière du soleil à peine levé éclaire Aubervilliers (Seine-Saint-Denis) ce mercredi 5 mai. Des élèves du lycée Le Corbusier s’affairent devant leur établissement. Avant l’arrivée de leurs camarades à huit heures, Kamilia, Iness, Rayan et une poignée de leurs camarades accrochent sur l’enceinte du bâtiment des banderoles marquées de slogans contre le maintien des épreuves de baccalauréat en présentiel.