Nicolas Hulot renonce, au grand désespoir des écologistes

Par et

L’ancien animateur a pris son entourage de court en annonçant qu’il ne sera pas candidat à la prochaine présidentielle. Le parti EELV doit maintenant trouver un candidat de substitution.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

L’annonce a pris tout le monde de court. Nicolas Hulot a annoncé mardi soir qu’il ne serait pas candidat à l’élection présidentielle. Ses proches et son équipe de campagne sont abasourdis. Europe Écologie-Les Verts (EELV), qui était prêt à soutenir l’ancien animateur d’Ushuaïa, doit tout reconstruire. François Hollande peut jubiler.