Une contre-expertise relance l'affaire Adama Traoré

Par

Une nouvelle contre-expertise apporte un éclairage différent pour comprendre un peu mieux les causes médicales du décès d'Adama Traoré, il y a presque un an. Dans leurs conclusions, les deux médecins confirment une mort due à un syndrome asphyxique et l'absence d'infection. D'autres hypothèses médicales restent à explorer. 

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Un an – presque jour pour jour – après sa survenue, le décès d’Adama Traoré n’en finit pas de se complexifier. Plusieurs éléments cruciaux, notamment médicaux, ont été attendus pour espérer faire la lumière sur le décès du jeune homme entre les mains des gendarmes.

Le 4 juillet au soir, Le Parisien explique sur son site que la cause du décès d'Adama Traoré est bel et bien établie : il est mort des suites d'une asphyxie. C'est la conclusion de la contre-expertise, datée du 22 juin, rendue par deux médecins. Seulement, Le Parisien est allé un peu vite en besogne et en fait une lecture partiale et tronquée, ainsi que le révèle Libération.