Procès Chirac: le soldat Roussin tient bon

Par
Michel Roussin, ancien directeur de cabinet de Jacques Chirac à la mairie de Paris, n'a pas balancé son ancien chef, qui l'a pourtant laissé dans les griffes des juges depuis dix-sept ans. Aussi a-t-il soigneusement sélectionné ses souvenirs devant les juges.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Jacques Chirac étant absent de son procès, ce sont – une fois de plus – ses anciens lieutenants qui doivent répondre aux questions qui fâchent. Michel Roussin et Rémy Chardon, qui ont successivement dirigé le cabinet de Jacques Chirac à la mairie de Paris (de 1989 à 1993 pour le premier, de 1993 à 1995 pour le second), tous deux jugés sans leur grand chef, sont sur le gril. Dominique Pauthe, président de la 11e chambre correctionnelle de Paris, les interroge tour à tour, ce mardi 6 septembre, sur le fameux système des salaires de complaisance mis en place à l'Hôtel de Ville sous Chirac.