Novartis et la DMLA: course de lenteur du gouvernement et de l'administration

Le député Gérard Bapt, membre de la commission des comptes de la sécurité sociale, plaide pour une action publique urgente afin de réduire le coût exorbitant du traitement de la DMLA par le Lucentis. Mais rien ne bouge…

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Entre 2008 et 2011, les ventes de Lucentis, traitement de la DMLA, une maladie des yeux qui touche un million de personnes en France, ont augmenté de plus de 30 % par an. Plus de 237 500 unités ont été vendues en officine en 2010, plus de 300 000 unités en 2011 et plus de 200 000 dans la première moitié de 2012. Le chiffre d’affaires correspondant, voisin de 305 millions d’euros en 2011, devrait dépasser 400 millions pour 2012 et 500 millions en 2013. Le tout, remboursé à 100 % par la sécurité sociale.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal