Une nouvelle sénatrice met le FN dans l'embarras

Par

Numéro 2 de sa liste aux élections sénatoriales de 2014, Claudine Kauffmann vient de remplacer David Rachline. Mise à pied par son parti pour des publications Facebook comparant les migrants à l'envahisseur nazi, elle accuse ses collègues de la région Paca de tenter de l'empêcher de siéger.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

On ne choisit pas sa famille, mais est-ce qu’on choisit ses suppléants ? C’est la question que doit être en train de se poser David Rachline, nouveau directeur de la communication du Front national, au sujet de celle qui l’a officiellement remplacé au Sénat le 1er octobre, Claudine Kauffmann. Après avoir été suspendue provisoirement du FN pour une publication Facebook comparant les réfugiés à l’occupation de la France par l’Allemagne nazie, elle est maintenant la cible d’une menace de procès et d’une potentielle exclusion de son parti.