Le groupe LREM à l’Assemblée reste impuissant face à l'exécutif

Par

La démission de Gérard Collomb est le dernier avatar des soubresauts qui secouent la majorité à l’Assemblée depuis des semaines. Contraints à un examen de conscience, les députés du groupe La République en marche concèdent leurs difficultés vis-à-vis de l'exécutif et espèrent enfin se professionnaliser.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

« Il n’y pas de crise. Nous sommes au travail. » Deux phrases courtes, répétées à l’envi depuis des semaines par les députés de La République en marche. Deux phrases courtes qui ne font pourtant pas une réalité tant le paysage politique autour du groupe majoritaire tangue semaine après semaine, la spectaculaire démission de Gérard Collomb, le 2 octobre, n’en étant que le dernier avatar.