Collomb: le pouvoir s’enfonce dans une crise à répétition

Après dix jours de crise ouverte au plus haut niveau de l’État, Emmanuel Macron a été contraint d’entériner la démission de Gérard Collomb. Un nouveau départ qui affaiblit davantage encore l’Élysée.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le énième rebondissement du mauvais feuilleton qui est en train de se jouer au plus haut niveau de l’État : ainsi pourrait-on résumer l’interview que Gérard Collomb a accordée mardi 2 octobre au Figaro, dans laquelle il confie « maintenir sa proposition de démission ». La veille déjà, le ministre de l’intérieur avait fait savoir au même quotidien qu’il avait proposé à Emmanuel Macron de quitter la place Beauvau pour se consacrer pleinement à la campagne qu’il compte mener aux municipales de 2020 dans sa ville de Lyon (Rhône).