Des lycéens parisiens manifestent contre «les violences policières»

Par

Une vingtaine d'établissements étaient bloqués jeudi matin, et entre 1 500 et 2 000 personnes défilaient en hommage à Rémi Fraisse.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Une vingtaine de lycées parisiens étaient bloqués, jeudi 6 novembre, dans le cadre d’un appel à manifester en hommage à Rémi Fraisse, le manifestant tué par une grenade offensive sur le site du barrage de Sivens, et pour dénoncer « les violences policières ».