Les jeux d’ombre du prestataire de Le Pen avec les néofascistes italiens

Par et

Le 22 novembre, le GUD organise à Paris un « congrès européen » des groupuscules néofascistes avec pour invités d’honneur les Grecs d’Aube dorée. Co-organisateurs de l’événement, les Italiens de CasaPound se sont mis au service du réseau de Frédéric Chatillon, conseiller officieux de Marine Le Pen, qui vient de s’installer à Rome.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Officieusement, Frédéric Chatillon, l’ancien leader du GUD et vieil ami de Marine Le Pen est « parti se mettre au vert » à Rome. Et il ne devrait « pas rentrer à Paris avant 2017 », selon un proche. L’information judiciaire ouverte en avril sur les malversations présumées de sa société Riwal et le micro-parti de Marine Le Pen, dont il a été le prestataire de service presque exclusif, l’a poussé à s’éloigner, mais il en profite pour s’implanter en Italie, et y transférer le cœur de ses affaires.