i-Télé: Bolloré jusqu’à l’abjection

La rédaction d'i-Télé poursuit sa grève. En ces temps d'asservissement des médias, la confrontation avec Bolloré prend valeur de symbole.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

« Rétablir la liberté de la presse, son honneur, et son indépendance vis-à-vis des puissances financières. » Alors que la rédaction d’i-Télé va entrer dans sa quatrième semaine de grève, la célèbre formule du Conseil national de la résistance (CNR), consignée tout juste quelques semaines avant la Libération dans son programme « Les jours heureux », prend décidément une très forte résonance. Car dans ce conflit spectaculaire qui paralyse l’une des grandes chaînes françaises d’info en continu, c’est de nouveau tout cela qui est en cause : c’est la liberté de la presse, sans laquelle il n’y a pas de démocratie, qui est aujourd’hui piétinée par Vincent Bolloré ; c’est l’honneur même de cette même presse, qui est aujourd’hui sali par le même milliardaire ; et c’est son indépendance vis-à-vis des puissances financières, qui est au cœur du conflit.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal